Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Share on print

Ali Bongo se présente pour un troisième mandat

Ce dimanche 9 juillet, lors d'un discours à la Zone d'investissement spéciale (ZIS) de Nkok, Ali Bongo a officiellement annoncé sa candidature à un troisième mandat présidentiel. Malgré les controverses entourant son état de santé, conséquence d'un accident vasculaire cérébral survenu il y a cinq ans, le président sortant se présente à sa propre succession. « Je sais qu'ensemble, tous ensemble, unis, par la volonté de Dieu, nous gagnerons. Nous gagnerons ces batailles. Nous gagnerons cette élection présidentielle ! » a-t-il déclaré.

L'élection présidentielle est prévue pour le 26 août prochain, et Ali Bongo apparaît logiquement comme le grand favori du scrutin. L'opposition, quant à elle, se présente de manière très dispersée, avec une vingtaine de candidats opposés à lui. Cette fragmentation de l'opposition pourrait jouer en faveur d'Ali Bongo, qui bénéficie d'une position de force en tant que président sortant et chef du Parti démocratique gabonais (PDG). Cependant, malgré son avantage apparent, la question de sa santé et les inquiétudes concernant une éventuelle concentration du pouvoir soulèvent des interrogations quant à l'équité et à la transparence de cette élection.

La candidature d'Ali Bongo à un troisième mandat présidentiel marque un tournant significatif dans l'histoire politique du Gabon. Son accession au pouvoir en 2009, à la suite de son père, Omar Bongo, avait suscité des espoirs de changement et de réformes. Alors que la campagne électorale commence à prendre forme, il reste à voir comment les Gabonais réagiront à cette candidature et quel sera l'avenir politique du pays. L'élection présidentielle de cette année sera sans aucun doute un moment clé pour le Gabon et déterminera sa trajectoire dans les années à venir.

Votre revue de presse en ligne dédiée à l’ actualité du Gabon

Lire aussi

Copyright © 2023. All rights reserved.